Répondre aux marchés publics pour les PME : Formation, aide et assistance sur tout le territoire (sur site ou à distance)
Entreprises - PME : Répondre aux marchés publics (DC1, DC2, ATTRI1, DC4, mémoire technique, ...) Acheteurs publics
PARIS J01 Fondamentaux J02 Répondre aux AO J03 Réponse électronique J04 Mémoire technique Formations Assistance

Actualité des marchés publics

Entreprises / PME
réponse électronique formation et conseil aux appels d'offres PME
Site Internet d'informations et d'actualités pour PME et acheteurs publics en matière de contrats publics et commande publique : - évolutions législatives et réglementaires, - jurisprudence,
- dématérialisation et réponse électronique des entreprises, obligations réciproques,
- conseil et formation en réponse électronique aux marchés publics (PME),
- accompagnement à la réponse dématérialisée aux appels d'offres publics pour les entreprises,
- assistance à la rédaction du mémoire technique des entreprises soumissionnaires,
- formulaires de marchés publics (suivi des mises à jour du MEIE), ...
Nombreuses références d'AMO ou d'animation de stages aux acheteurs ou PME pour répondre aux marchés publics sur le territoire national à paris, lyon, marseille, nantes, toulouse, lille, annecy, toulon, amiens,  calais, strasbourg, besançon, bourg-en-bresse, arcachon, royan, ajaccio, nice, orleans, tours, seynot, geugnon, béthune, lens, arras, ... .
Répondre Formations "Répondre aux AO pour les entreprises" - PARIS, sur site ou FOAD (Fondamentaux, formulaires, dématérialisation, mémoire technique)

Contrats publics > Informations et actualités des marchés publics

Etudes de cas, échantillons, maquettes et prototypes demandés aux PME et TPE dans les marchés publics de communication (QE AN n° 30427

Etudes de cas, échantillons, maquettes et prototypes demandés aux PME et TPE dans les marchés publics de communication (QE AN n° 30427 - 10/09/2013)

11 octobre 2013

 

Dans une question au ministère de l'économie et des finances le parlementaire attire l'attention sur les pratiques constatées dans les exigences des dossiers de consultation relatives à la fourniture d'études de cas complexes et sans contrepartie financière. Ces pratiques pénalisent les PME et TPE. Il en est de même lors de la remise de maquettes et d'échantillons à l'appui des offres.

Les entreprises se plaignent régulièrement du travail à effectuer en amont de la procédure qui consomme une énergie importante alors qu'elles doivent fournir un travail substantiel d'études sans percevoir d'indemnisation en contrepartie.

Ainsi il est fréquent de rencontrer ce type de situation notamment :

  • dans les marchés publics de travaux avec en particulier des demandes d'études de cas,
  • dans les marchés publics relatifs à des prestations artistiques, il en est ainsi des marchés ayant recours à des graphistes sachant que pour ces derniers, s'ils sont indépendant doivent se cantonner à un rôle de sous-traitant. L'alliance française des designers a par ailleurs publié en 2011une Charte AFD des marchés publics de design.

Que prévoit le code des marchés publics ?

La réponse du ministère de l'économie et des finances s'appuie sur les dispositions de l'article 49 du code des marchés publics qui prévoit que , « Quel que soit le montant du marché, le pouvoir adjudicateur peut exiger que les offres soient accompagnées d'échantillons, de maquettes ou de prototypes concernant l'objet du marché ainsi que d'un devis descriptif et estimatif détaillé comportant toutes indications permettant d'apprécier les propositions de prix. (...) Lorsque ces demandes impliquent un investissement significatif pour les candidats, elles donnent lieu au versement d'une prime ».

Des "études de cas" qui ne doivent pas constituer un début d'exécution des prestations

Selon des dispositions rappelées de manière récurrente dans les réponses, l'acheteur public :

  • peut exiger des candidats, qu'ils produisent à l'appui de leur offre des études de cas concernant l'objet du marché,
  • mais la remise de ces études de cas ne doit, en aucun cas, constituer un début d'exécution des prestations du marché (CE, 9 juillet 2007, syndicat EGF/BTP, n° 297711). Elles ne doivent avoir pour objet que de permettre à l'acheteur public de juger de la valeur technique des offres remises.

L'investissement significatif et les primes

D'autre part, si la réalisation de ces études de cas demande un investissement significatif pour les candidats, elles doivent donner lieu au versement d'une prime.

L'investissement significatif est alors définit comme suit : "L'investissement peut être considéré comme significatif dès lors que les charges provoquées par la présentation de ces études de cas sont sensiblement plus élevées que celles généralement supportées par les candidats aux marchés publics pour lesquels aucune précision du contenu de l'offre n'est demandée et que cette différence, si elle n'était compensée par le versement d'une prime, aurait pour effet de dissuader les candidats potentiels de participer à la consultation".

Le recours au médiateur

Enfin le ministère rappelle également que les opérateurs économiques peuvent s'adresser à M. Jean-Lou Blachier, médiateur des marchés publics; ce dernier "compte parmi ses missions celle de faciliter l'accès des entreprises aux marchés publics, offre un recours en médiation individuelle ou collective, de manière gratuite et confidentielle, aux entreprises qui rencontrent des difficultés contractuelles dans le cadre d'une commande publique".

La question du parlementaire et la réponse (QE AN n° 30427 - 10/09/2013)

[Fichier supprimé du Web par le site de destination] Etudes de cas, échantillons, maquettes et prototypes demandés aux PME et TPE dans le cadre des procédures de marchés publics relatifs à la communication

Jurisprudence

Conseil d’Etat, 9 juillet 2007, nos 297711, 297870, 297892, 297919, 297937, 297955, 298086, 298087, 301171, 301238, Syndicat EGF-BTP et autres  (annulation du troisième alinéa du paragraphe I de l’article 60)

QE au sénat ou à l'assemblée nationale

Etudes de cas, échantillons, maquettes et prototypes demandés aux PME et TPE dans le cadre des procédures de marchés publics relatifs à la communication (QE AN n° 30427, Michel Herbillon - 10/09/2013)

Indemnisation des candidats non retenus dans un marché public de réalisations artistiques (QE AN n° 123634, Jean-Jacques Urvoas - 03/04/2012)

Maquettes et échantillons. Indemnisation - Application de l'article 49 du code des marchés publics (QE AN 85717, Xavier Breton - 12/10/2010)

Indemnisation des maquettes dans les marchés publics du graphisme (QE AN n° 47488, Xavier Breton - 30/06/2009) - La remise de maquettes dans le cadre des appels d'offres « graphisme » donne lieu à indemnisation si elle constitue un investissement significatif pour les candidats

 

Auteur du site Internet

  • Frédéric MAKOWSKI - Consultant en marchés publics d'informatique pour les collectivités et administrations
  • Formateur intervenant au CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale)
  • Master 2 Professionnel "Droit des contrats publics" Université de Nancy - Ingénieur ENSEA

Prestations de formation, de conseil et assistance

Rédaction et vérification de DCE

  • AAPC
  • Règlement de la consultation
  • Acte d'engagement, annexes, DPGF, BPU, DQE,...
  • CCAP, CCTP, questionnaire technique et fonctionnel, Votre contrat de maintenance,
  • Analyse des offres, Assistance à la rédaction du rapport du maître d'ouvrage,
  • Opérations de vérification (VA, VSR, admission), Suivi juridique.
  • Code des marchés publics 2006-2011

formation aux marchés publics (c) F. Makowski 2001/2011 Tous droits réservés formations aux marchés publics