Répondre aux marchés publics pour les PME : Formation, aide et assistance sur tout le territoire (sur site ou à distance)
Entreprises - PME : Répondre aux marchés publics (DC1, DC2, ATTRI1, DC4, mémoire technique, ...) Acheteurs publics
PARIS J01 Fondamentaux J02 Répondre aux AO J03 Réponse électronique J04 Mémoire technique Formations Assistance

Actualité des marchés publics

Entreprises / PME
réponse électronique formation et conseil aux appels d'offres PME
Site Internet d'informations et d'actualités pour PME et acheteurs publics en matière de contrats publics et commande publique : - évolutions législatives et réglementaires, - jurisprudence,
- dématérialisation et réponse électronique des entreprises, obligations réciproques,
- conseil et formation en réponse électronique aux marchés publics (PME),
- accompagnement à la réponse dématérialisée aux appels d'offres publics pour les entreprises,
- assistance à la rédaction du mémoire technique des entreprises soumissionnaires,
- formulaires de marchés publics (suivi des mises à jour du MEIE), ...
Nombreuses références d'AMO ou d'animation de stages aux acheteurs ou PME pour répondre aux marchés publics sur le territoire national à paris, lyon, marseille, nantes, toulouse, lille, annecy, toulon, amiens,  calais, strasbourg, besançon, bourg-en-bresse, arcachon, royan, ajaccio, nice, orleans, tours, seynot, geugnon, béthune, lens, arras, ... .
Répondre Formations "Répondre aux AO pour les entreprises" - PARIS, sur site ou FOAD (Fondamentaux, formulaires, dématérialisation, mémoire technique)

Contrats publics > Informations et actualités des marchés publics

Rapport Warsmann et PME dans les marchés publics

Rapport Warsmann et simplifications pour les entreprises dans les marchés publics. Le seuil des 4.000 euros pourrait être remonté à 15.000 euros.

7 juillet 2011

Le 6 juillet 2011 le député Jean-Luc Warsmann a remis son rapport sur la simplification du droit au service de la croissance et de l'emploi au Président de la République Nicolas SARKOZY. Une des mesures proposées consiste à remonter le seuil de dispense d’obligation de publicité et de mise en concurrence de 4 000 à 15 000 euros. Ce rapport s'inscrit directement dans le sillage des assises de la simplification qui comportait proposait 80 mesures pour simplifier la vie des entreprises et soutenir leur compétitivité - 4 mesures étaient prévues pour faciliter l’accès des PME aux marchés publics

Dans son rapport sur la simplification du droit au service de la croissance et de l'emploi le député Jean-Luc Warsmann a effectué 280 propositions pour simplifier les règles touchant les entreprises et notamment les TPE et PME.

L'une des mesures proposées était très attendue et le rapport Warsmann propose de relever le seuil de dispense d’obligation de publicité et de mise en concurrence de 4 000 à 15 000 euros « qui est un seuil voisin et parfois même inférieur aux pratiques européennes ».

Ce seuil avait déjà été relevé à 20 000 euros par le plan de relance de l'économie de décembre 2008 (Décret n° 2008-1356 du 19 décembre 2008). Dans une décision du 10 février 2010 (n° 329100), le Conseil d’Etat avait alors annulé les dispositions du décret n° 2008-1356 du 19 décembre 2008 qui relevait de 4.000 à 20.000 euros le seuil sous lequel un marché public peut être passé sans publicité ni concurrence préalable.

Les mesures concernant les marchés publics

Les propositions relatives aux marchés publics sont au nombre de 9.

  1. Le même « acheteur public » ne doit pas redemander aux entreprises les informations légales déjà produites lors d’une précédente mise en concurrence au cours de la même année
  2. Remonter le seuil de dispense d’obligation de publicité et de mise en concurrence de 4 000 a 15 000 euros
  3. Désignation d’un interlocuteur unique pour les titulaires d’un marché public ou règlementé
  4. Créer un portail d’annonces légales pour les marchés publics
  5. Limitation du nombre des documents à présenter pour les marchés non formalisés
  6. Représentation des pme au conseil d’administration du service des achats de l’état (SAE)
  7. Allongement de la périodicité de validité des attestations de la « situation fiscale et sociale » pour les contrats de la commande publique
  8. Suppression de l’obligation de proposer des variantes en même temps que l’offre de base
  9. Durée de validité des kbis pour les candidats et titulaires de contrats de la commande publique

1 - Le même « acheteur public » ne doit pas redemander aux entreprises les informations légales déjà produites lors d’une précédente mise en concurrence au cours de la même année

Actuellement l’acheteur public doit redemander certaines pièces, pour chaque marché, à l’entreprise qui peut les avoir déjà produites à l’occasion d’un marché précédent.

Dans un tel cas l'entreprise ne fournirait ces pièces que la première fois.

Cette obligation s’imposant également pour la passation des marchés entrant dans le champ d’application de l’ordonnance n° 2005-649 du 6 juin 2005, des contrats de partenariat public privé, des délégations de service public ou des contrats de concession, la dispense de production répétée de ces pièces pourrait également être étendue à la conclusion de ces contrats.

Voir Mesure no1 : ne pas redemander aux entreprises les informations légales déjà produites lors d’une précédente mise en concurrence au cours de la même année

2 - Remonter le seuil de dispense d’obligation de publicité et de mise en concurrence de 4 000 a 15 000 euros

Il est proposé de relever le seuil de dispense d’obligation de publicité et de mise en concurrence de 4 000 a 15 000 euros  qui est un seuil voisin et parfois même inférieur aux pratiques européennes.

En dessous de ce seuil, il pourrait être décidé que l’acheteur n’est soumis à aucune obligation de publicité ou de mise en concurrence, au sens des règles de la commande publique.

En revanche, lorsqu’il existe une pluralité d’offres potentielles dans un périmètre économiquement pertinent, l’acheteur public devrait veiller à varier ses sources d’approvisionnement, sauf impossibilité technique ou résultant de la préservation de droits de propriété intellectuelle, et déterminer son choix en fonction de l’intérêt économique que l’offre présente pour la collectivité publique.

Voir Mesure no2 : Remonter le seuil de dispense d’obligation de publicité et de mise en concurrence de 4 000 à 15 000 euros

3 - Désignation d’un interlocuteur unique pour les titulaires d’un marché public ou règlementé

Afin d'assurer le bon déroulement de l'opération il est proposé de désigner, dans les pièces d’un marché public ou réglementé, les coordonnées d’un interlocuteur unique représentant du maître d’ouvrage et ayant pour mission de résoudre les difficultés pouvant apparaître lors de la réalisation de ce marché.

Voir Mesure no3 : Désignation d’un interlocuteur unique pour les titulaires d’un marché public ou règlementé

4 - Créer un portail d’annonces légales pour les marchés publics

Il existe une multiplicité de sources d’information sur les annonces de marchés publics : bulletin officiel des annonces des marchés publics (BOAMP), journaux d’annonces légales, profils d’acheteurs, sites commerciaux privés.

Or, il n’existe pas pour les projets de marchés d’un montant estimé inférieur à ces seuils, de site unique répertoriant l’ensemble des avis publiés. Il est proposé de créer un site national unique où tous les avis de publicité des marchés publics d’un montant estimé inférieur aux seuils précédemment indiqués seraient mentionnés

Si une telle mesure était adopté elle ne manquerait de faire face à l'opposition des nombreux prestataires gérant des sites commerciaux privés proposant de tels services à titre onéreux.

On notera que le communiqué de presse de l'Elysée sur le rapport Warsmann fait figurer dans les 11 propositions ayant marqué l'intérêt du président de la République :

"L'accès plus facile des PME aux marchés publics. Une plate-forme unique regroupant des informations de base sur l'ensemble des marchés pourrait être mise en place. Il faut peut être entendre par là le regroupement de l'ensemble des avis publiés proposés par le rapport".

Voir Mesure no4 : Création d'un portail d’annonces légales pour les marchés publics

5 - Limitation du nombre des documents à présenter pour les marchés non formalisés

Il est proposé ici d'élaborer pour les marchés inférieurs aux seuils des marchés formalisés un dossier unique et simplifié regroupant toutes les informations relatives au candidat. Le rapport recommande de proposer également, pour ces marchés, un cadre unique et simplifié de présentation des offres.

Voir Mesure no5 : Limitation du nombre des documents à présenter pour les marchés non formalisés

6 - Représentation des pme au conseil d’administration du service des achats de l’état (SAE)

Il est proposer de porter de un à deux le nombre des membres du conseil d’administration du SAE représentant les PME pour donner à leur voix la même force que celle des grands acheteurs publics qui sont représentés par deux membres au conseil d’administration.

Voir Mesure no6 : Représentation des pme au conseil d’administration du service des achats de l’état (SAE)

7 - Allongement de la périodicité de validité des attestations de la « situation fiscale et sociale » pour les contrats de la commande publique

Le rapport propose de faire passer la périodicité de production des pièces justificatives relatives aux obligations fiscales et sociales des entreprises titulaires de marchés publics, de contrats de partenariat public privé, de délégations de service public ou de concessions de six mois à un an. En pratique cette mesure concerne les obligations sociales.

Voir Mesure no7 : Validité des attestations de la « situation fiscale et sociale »

8 - Suppression de l’obligation de proposer des variantes en même temps que l’offre de base

Le rapport propose de supprimer l’obligation de proposer les variantes en même temps que l’offre de base, qui figure actuellement à l’article 50 du code des marchés publics. Cette obligation, ne figure pas dans les directives 2004/CE/17 et 2004/CE/18 relatives aux procédures de passation des marchés par les pouvoirs adjudicateurs et les entités adjudicatrices.

VVoir Mesure no8 : Plus d'obligation de proposer des variantes en même temps que l’offre de base

9 - Durée de validité des kbis pour les candidats et titulaires de contrats de la commande publique

Pour les besoins des procédures de passation ou d’exécution des marchés publics, des contrats de partenariat public privé, des délégations de service public ou des concessions, allonger à un an la durée de validité des extraits des registres du commerce, du répertoire des métiers ou du récépissé de dépôt de déclaration auprès d’un CFE, sauf cas de modification de la situation des entreprises impactant les mentions devant figurer sur ces extraits.

Voir Mesure no9 : Durée de validité des kbis pour les candidats et titulaires de contrats de la commande publique

Téléchargements

Rapport Warsmann « La simplification du droit au service de la croissance et de l’emploi » - Rapport au Président de la République - Jean-Luc Warsmann, Député – 6 juillet 2011

Rapport Warsmann - Dispositions relatives aux marchés publics – 6 juillet 2011

Actualités

Relèvement du seuil de dispense de publicité et de mise en concurrence préalable de 4 000 à 15 000 euros HT - Le décret n° 2011-1853 du 9 décembre 2011 relève le seuil de dispense de publicité et de mise en concurrence préalable de 4 000 à 15 000 euros HT. - 15 décembre 2011

Les assises de la simplification du 29 avril 2011 et les PME : 80 mesures pour simplifier la vie des entreprises et soutenir leur compétitivité - 4 mesures prévues pour faciliter l’accès des PME aux marchés publics

Favoriser l’accès des PME à la commande publique - Dix propositions du Réseau Commande Publique - 5 février 2011

Fiche explicative du MINEFE relative à l'annulation du seuil de 20.000 euros au 1er mai 2010 par le Conseil d’Etat - 25 février 2010

Retour au seuil des 4.000 euros : Annulation des dispositions du décret n° 2008-1356 du 19 décembre 2008 relevant le seuil de la procédure adaptée de 4.000 à 20.000 euros. Annulation effective à compter du 1er mai 2010.

Réforme des marchés publics : Le Moniteur commente les propos de Catherine Bergeal, directrice des affaires juridiques, sur la réforme des marchés publics - 22 janvier 2009

Circulaire du 19 décembre 2008 relative au plan de relance de l'économie française - augmentation des avances sur les marchés publics de l'Etat en 2009 - Décembre 2008 (Dans le cadre du plan de relance de l'économie l'une de ses mesures consiste à augmenter les avances versées par l'Etat dans le cadre de ses marchés publics pour l'année 2009. L'objectif est d'améliorer la trésorerie des entreprises, notamment les petites et moyennes entreprises (PME)).

Voir également

[Fichier supprimé du Web par le site de destination] Communiqué de l'Elysée sur le rapport Warsmann - Juillet 2011

Auteur du site Internet

  • Frédéric MAKOWSKI - Consultant en marchés publics d'informatique pour les collectivités et administrations
  • Formateur intervenant au CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale)
  • Master 2 Professionnel "Droit des contrats publics" Université de Nancy - Ingénieur ENSEA

Prestations de formation, de conseil et assistance

Rédaction et vérification de DCE

  • AAPC
  • Règlement de la consultation
  • Acte d'engagement, annexes, DPGF, BPU, DQE,...
  • CCAP, CCTP, questionnaire technique et fonctionnel, Votre contrat de maintenance,
  • Analyse des offres, Assistance à la rédaction du rapport du maître d'ouvrage,
  • Opérations de vérification (VA, VSR, admission), Suivi juridique.
  • Code des marchés publics 2006-2011

formation aux marchés publics (c) F. Makowski 2001/2011 Tous droits réservés formations aux marchés publics