Répondre aux marchés publics pour les PME : Formation, aide et assistance sur tout le territoire (sur site ou à distance)
Entreprises - PME : Répondre aux marchés publics (DC1, DC2, ATTRI1, DC4, mémoire technique, ...) Acheteurs publics
PARIS J01 Fondamentaux J02 Répondre aux AO J03 Réponse électronique J04 Mémoire technique Formations Assistance
 
Répondre Formations "Répondre aux AO pour les entreprises" - PARIS, sur site ou FOAD (Fondamentaux, formulaires, dématérialisation, mémoire technique)
code des marchés publics

Contrats publics > Informations et actualités des marchés publics

QE Sénat n° 05532 de M. Bernard Piras - Marchés à bons de commande et autorisation

publiée dans le JO Sénat du 25/12/2008

Si le Conseil d'État a jugé que les marchés, régis par les dispositions de l'article 77 du code des marchés publics, doivent être regardés comme des accords-cadres au sens de la directive 2004/18/CE, cette position a été énoncée à propos du contenu des AAPC et ne conduit aucunement à une assimilation globale de leurs régimes et est, en particulier, sans incidence sur les règles régissant la compétence du signataire.

Compte tenu de la jurisprudence récente sur les accords-cadres [1], chaque bon de commande doit-il désormais faire l'objet d'une autorisation de le signer par le conseil municipal avant que le maire ne procède à cette signature ?

[1] CE, 8 août 2008, n° 309136, Commune de Nanterre ;
CE, 24 octobre 2008, n° 313600, Communauté d’agglomération de l’Artois (Artois Comm) Mentionné dans les tables du recueil Lebon .

Le Conseil d'État a jugé que les marchés, régis par les dispositions de l'article 77 du code des marchés publics, doivent être regardés comme des accords-cadres au sens de la directive 2004/18/CE.

Le ministère précise que cette position
- a été énoncée à propos du contenu des avis d'avis d'appel public à la concurrence et, plus précisément, de la durée de contrat, de la valeur totale estimée des prestations, voire de la fréquence des marchés subséquents à passer.
- ne conduit aucunement à une assimilation globale de leurs régimes et est, en particulier, sans incidence sur les règles régissant la compétence du signataire.

Les bons de commande eux-mêmes constituent de simples actes d'exécution du marché. Ils ne peuvent être regardés comme des marchés passés sur le fondement d'un accord-cadre et soumis à une remise en concurrence. Ils continuent donc à se rattacher aux décisions relatives à l'exécution des contrats, au sens de l'article L. 2122-22 (4° ) du code général des collectivités territoriales.

http://www.senat.fr/questions/base/2008/qSEQ080905532.html

Jurisprudence

CE, 24 octobre 2008, n° 313600, Communauté d’agglomération de l’Artois (Artois Comm) (Même si l’article 77 du code des marchés publics prévoit qu’un marché à bons de commande peut être passé « sans minimum ni maximum », un pouvoir adjudicateur est cependant tenu de faire figurer, dans le cadre « Quantité ou étendue globale » de l’avis d’appel d’offres à titre indicatif et prévisionnel, les quantités concernées ou des éléments permettant d’apprécier l’étendue du marché)

CE, 8 août 2008, n° 309136, Commune de Nanterre (Le pouvoir adjudicateur n’est pas tenu de mentionner dans les avis d'appel public à la concurrence les niveaux minimaux de capacités professionnelles, techniques et financières exigés des candidats. Il n’est pas obligatoire de faire mention dans un avis d'appel d'offre de la date limite pour demander la communication du cahier des charges et des documents complémentaires. Les marchés à bons de commande au sens du code des marchés publics sont des accords-cadres au sens du droit communautaire)

Voir également

Fiche technique - Accords cadres - Directive classique

contrats-cadres

Code des marchés publics 2006-2016 [abrogé]

Article 76 [Accord-cadre]

Article 77 [Marché à bons de commande]

Questions écrites au sénat ou à l'assemblée nationale - Réponses ministérielles

Question écrite n° 05532 de M. Bernard Piras - Marchés à bons de commande et autorisation (Les bons de commande eux-mêmes constituent de simples actes d'exécution du marché. Ils ne peuvent être regardés comme des marchés passés sur le fondement d'un accord-cadre et soumis à une remise en concurrence. Ils continuent donc à se rattacher aux décisions relatives à l'exécution des contrats, au sens de l'article L. 2122-22 (4° ) du CGCT).

Question écrite n° 05528 de M. Bernard Piras - 11 septembre 2008 - Accords-cadres, contrats-cadres, marchés à bons de commande et terminologie applicable. Les marchés à bons de commande sont des accords-cadres communautaires sans remise en concurrence. Nature d'un marché prolongeant un accord cadre.

QE Sénat n°25591 - 1er mars 2007 - Marchés passés sur le fondement d'un accord-cadre  (site du sénat)

QE Sénat n°25415 - 1er mars 2007 - Marchés publics : transmission au représentant de l'État des contrats d'accords-cadres (site du sénat)

QE Sénat n°25411 - 1er mars 2007 - Marchés publics : application des dispositions de l'article L.2122-22 4° du CGCT aux accords-cadres (site du sénat)

Plusieurs délibérations sont nécessaires pour la passation des accords-cadres des collectivités territoriales http://www.carrefourlocal.senat.fr/breves/breve1805.html

(c) F. Makowski 2001/2019