Répondre aux marchés publics pour les PME : Formation, aide et assistance sur tout le territoire (sur site ou à distance)
Entreprises - PME : Répondre aux marchés publics (DC1, DC2, ATTRI1, DC4, mémoire technique, ...) Acheteurs publics
PARIS J01 Fondamentaux J02 Répondre aux AO J03 Réponse électronique J04 Mémoire technique Formations Assistance
Répondre Formations "Répondre aux AO pour les entreprises" - PARIS, sur site ou FOAD (Fondamentaux, formulaires, dématérialisation, mémoire technique)
Extrait de casier judiciaire et candidature aux marchés publics

Extrait de casier judiciaire et candidature aux marchés publics

Extrait de casier judiciaire : plus d’obligation de le produire pour une candidature aux marchés publics

Le décret n° 2017-516 du 10 avril 2017 portant diverses dispositions en matière de commande publique remplace l’obligation de fournir un extrait de casier judiciaire pour une candidature aux marchés publics par une déclaration sur l’honneur figurant dans le formulaire DC1 ou le document unique de marché européen (DUME).

Pour les marchés publics classiques : déclaration sur l’honneur

Pour les marchés publics classiques issus du décret n° 2016-360, l'article 45 de l’ordonnance du 23 juillet 2015 relative aux marchés publics a été modifié par la loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016 dite loi "Sapin 2". Cette modification permet ainsi aux opérateurs économiques de remplacer l’extrait de casier judiciaire, par une déclaration sur l’honneur comme moyen de preuve, ceci afin attester qu'ils ne se trouvent pas dans un cas d'interdiction de soumissionner.

Pour les marchés publics de défense ou de sécurité : extrait de casier judiciaire ou attestation sur l’honneur

Pour les marchés publics de défense ou de sécurité, le décret n° 2016-361 laisse à l’acheteur la possibilité d’imposer aux candidats la fourniture d’un extrait de casier judiciaire ou une attestation sur l’honneur.

Actualités

Interdictions de soumissionner - QE AN n° 2679, M. Jean-Marc Zulesi, 27 février 2018 - Quand l'acheteur doit-il les vérifier ? (Les acheteurs s'interrogent sur l'étape lors de laquelle ils doivent vérifier les interdictions de soumissionner listées aux à l'article 45 et à l'article 48 de l'ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015. Cette vérification doit-elle s'opérer avant le passage devant la commission d'appel d'offres (CAO) ou après l'attribution du marché public par cette CAO (QE AN n° 2679, M. Jean-Marc Zulesi, 27 février 2018 - Modalités de vérification des interdictions de soumissionner)).

(c) F. Makowski 2001/2019